La perte auditive, causes, symptômes et prise en charge

Causes perte auditive

La perte auditive touche plus de 7 millions de personnes en France. Les sons du quotidien sont  alors difficiles à entendre et à interpréter.

Une seule oreille peut-être concernée. Dans ce cas on parle de surdité unilatérale et de surdité bilatérale quand les deux oreilles sont touchées. Une baisse de l’audition peut apparaître brutalement ou de manière progressive. De plus, elle peut-être passagère ou irréversible.

Qu’elle soit légère, moyenne ou sévère, une malaudition a des répercussions sur la vie sociale, professionnelle et conduit fréquemment à l’isolement.

 

Quels sont les causes d’une perte auditive ?

En dehors de la presbyacousie qui altère les cellules auditives naturellement avec l’âge, plusieurs autres facteurs peuvent être à l’origine d’une perte d’audition :

Infections ou maladies : peuvent endommager les nerfs auditifs ou le cerveau : (rougeole, méningite, scarlatine…). Egalement à cause d’otites chroniques.

Toxicité médicamenteuse : un certain nombre de médicaments dits ototoxiques peuvent engendrer des lésions de l’oreille interne. Il est important de signaler à votre médecin traitant si vous avez une prédisposition à la surdité. Mais également si vous avez déjà subit une perte auditive afin qu’il puisse adapter le traitement.

Tabac, alcool : La consommation excessive de drogue ou d’alcool peut altérer l’audition

Surdité congénitale : la surdité congénitale est une surdité de naissance. Les causes sont variées : facteurs génétiques et héréditaires (syndromes de Waardenburg, de Treacher Collins et de Usher).  Infections subit in utero (cytomégalovirus, toxoplasmose, rubéole et syphilis), naissance prématurée ou avec un faible poids (inférieur à 1.5 kg), manque d’oxygène (hypoxie) intra-utérine ou à l’accouchement

Bouchon de cérumen : certaines personnes sont sujettes à une production de cérumen ou sont parfois le résultat de l’utilisation de coton-tige. Le retrait du bouchon de cérumen par un médecin permet généralement de retrouver son audition.

Perforation du tympan : peut-être causée par une infection, un objet, une explosion ou à cause du changement de pression atmosphérique (voyage en avion, plongée…)

Traumatisme sonore : Commis par des bruits importants subits au travail ou pendant les loisirs : bruits d’engins, machine-outil, volume de musique élevé…

Neurinome de l’acoustique : Le neurinome de l’acoustique est une tumeur bénigne du nerf auditif développé à partir du nerf acoustique (perte auditive unilatérale). Les symptômes sont la progression lente d’une surdité unilatérale, des acouphènes, pour certains des spasmes du visage, des maux de tête, un engourdissement du visage et des troubles de l’équilibre

Otospongiose : la maladie touche plus de femmes que d’hommes et se déclarent entre 20 et 40 ans.
Causée par l’ankylose de l’étrier, un des osselets de l’oreille moyenne qui engendre une perte progressive de l’audition et parfois des acouphènes. La plupart des cas d’otospongiose sont d’origine génétique. Certaines modifications hormonales, pendant la puberté ou le début d’une grossesse peuvent l’aggraver ou la déclencher.

Maladie de ménière : Appelée également hydrops, la maladie de ménière engendre des crises de vertige, de sifflements et d’acouphènes, ainsi qu’une baisse de l’audition.
Un dérèglement du système immunitaire ou une infection peuvent être à l’origine de la maladie. Ils sont généralement causés par du stress, un choc émotionnel, une allergie ou un traumatisme crânien.

 

Comment savoir si nous entendons moins bien ?

Il est vivement recommandé de réaliser un test auditif lorsque l’on entend moins bien ou lorsqu’un enfant a des troubles du langage, une absence de réactions face aux bruits etc…

Les médecins ORL, le service de santé au travail, les infirmières scolaires, réalisent des bilans auditifs. En effet, un diagnostic précoce permet de limiter les répercussions et de faciliter la prise en charge.

 

Quels sont les prises en charge possibles de la perte auditive ?

Selon votre pathologie, le traitement de la baisse de l’audition peut-être médical (médicament, retrait du bouchon). Mais également chirurgical (chirurgie du tympan, pose d’aérateurs, drains tympaniques…) ou via un appareillage auditif (implant cochléaire, à conduction osseuse ou appareil auditif).

 

Publié dans Actualités Audition.